Partager

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

telephone 06 09 85 21 86

buttontransp5

La grande période de vacances bat son plein. Quels besoins avons-nous de prendre des congés ? Un sociologue du travail et deux psychologues ont répondu à nos questions sur le sujet.

Les vacances, un passage obligé pour mieux travailler
Pour Sébastien Hof, psychologue du travail et chargé d’enseignement à l’université de Besançon la question ne se pose même pas. «Bien évidemment les vacances ont un impact sur la vie professionnelle ou la productivité. Un salarié reposé et détendu sera bien plus efficace qu’un salarié fatigué», assure-t-il. Une vision que confirme Claire Di Bartolomeo, psychologue du travail en exercice: «Je constate dans ma patientèle entre autres, que les personnes prennent au moins 10 jours, et que ce qui semble satisfaire le plus grand nombre c’est d’avoir 3 semaines d’affilée».
En dehors du repos nécessaire que procurent les vacances, celles-ci sont également l’occasion d’acquérir de nouvelles compétences. «Les vacances permettent aussi de travailler car durant ce laps de temps, énormément d’activités pourront favoriser le développement de l’intelligence au travail par l’assimilation de nouvelles connaissances, compétences ou autres savoir-faire. Ce temps de repos favorise souvent la créativité et l’imagination des salariés qui sont nécessaires à la réalisation du travail», assure Sébastien Hof.

Les Français bien loties au niveau des congés payés
Avec 5 semaines en moyenne de congés payés (contre 25 jours aux États-Unis et 20 jours en Chine ou au Japon sans compter il est vrai les jours fériés), les Français sont parmi les mieux lotis au monde en durée de congés payés. Un phénomène largement institutionnalisé selon Pierre-Michel Menger, sociologue du travail et professeur au Collège de France:«l’introduction de la réduction du temps de travail a créé deux effets: une dilution de la notion de vacances dans le monde de l’entreprise d’abord. Les plages de temps sont désormais aménageables grâce à une gestion efficace des RTT, des ponts et des congés».
A cette flexibilité s’ajoutent aussi des vacances plus nombreuses. «En France où la régulation collective nationale du travail est très élevée, la part occupée par les vacances est devenue très importante et les congés payés sont à eux-seuls, un élément de rémunération du salarié», explique Pierre-Michel Menger.

Lire la suite sur le site du Figéro Économie : « Déconnecter pendant ses vacances, un enjeu de santé »

Billet original sur Souffrance et Travail - Marie PEZE

Cabinet Sébastien HOF

sebastien hof

Psychothérapie et Psychologie du Travail

48B, avenue Georges Clemenceau
25000 BESANCON

telephone Tel. 06 09 85 21 86

mail Contact Mail

Témoignages

Copyright © 2018 - Cabinet de Psychothérapie et de Psychologie du Travail Sébastien HOF - Tous droits réservés
Une Création - Mediacom Studio

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !